Erquy
  • Etape
Mis à jour pour la dernière fois le

Site paléolithique occupé ensuite par les Romains. Présence au Moyen Âge des chevaliers du Saint-Sépulcre aux hameaux des Hôpitaux, de la Corderie (ancienne léproserie) et du Saint-Sépulcre. La commune a été reconstruite sur les hauteurs après l’engloutissement de la précédente.

De nos jours, le bourg d’Erquy occupe le fond d’une anse de la côte de Penthièvre comprise entre le cap d’Erquy, site naturel acquis par le Conseil général des Côtes-d’Armor, et la pointe de la Houssaye, constituée des vestiges d’une éruption volcanique ; c’est dans cette rade d’Erquy que, le , un combat naval oppose des navires anglais et français.

Le port d’Erquy qui abrite une flottille d’environ 80 chalutiers est connu comme la « capitale » de la coquille Saint-Jacques, pêchée dans la baie de Saint-Brieuc.

  • La plage de Saint-Pabu

  • La plage de Caroual

  • La roche jaune

  • La pointe de la Houssaye

  • La plage du Bourg

  • La plage du Centre

  • Le port de pêche

  • Les Lacs bleus

Les lacs de carrière du Cap, dits lacs bleus, sont nichés à l’abri d’une forêt de pins qui surplombe le port. Les carriers surnommés les «sabots râpés», ont taillé les pavés destinés aux rues de Paris et des grandes villes de France jusque dans les années 1930.

Les fronts de carrière montrent de haut en bas : des grès blancs, des conglomérats blancs, des conglomérats rouges lités couleur lie-de-vin, très ferrugineux et un banc de grès d’Erquy de 30 m d’épaisseur.

Les carrières de grès rose, en front de falaise ont été exploitées artisanalement de la fin du 18ème siècle jusqu’en 1974 pour la construction balnéaire et l’habitat plus modeste (pierre déjà utilisée au Moyen Age : églises de Erquy, Pléboulle, Pléneuf).

  • Le Four à Boulets

L’ordre de construire sur les côtes de la Manche des « fourneaux à réverbère » est donné, le 26 mars 1794, par le ministre de la Marine Jean Dalbarade. Ce four avait vocation à porter à incandescence les boulets alimentant une batterie de trois canons (aujourd’hui disparue), dans le but d’incendier les navires hostiles. Cependant, le four ne put être mis en service faute des ustensiles propres à son fonctionnement. De plus, cet équipement nécessitait un approvisionnement considérable en bois, combustible devenu rare pendant la Révolution, et une chauffe continue aurait détérioré les fours en quelques jours. Le petit édifice cubique a lui-même a été restauré.

  •  La Pointe des 3 Pierres

Au fil des millénaires, le littoral apparaît comme une frontière qu’il s’agit de défendre, d’où l’exploitation des sites de falaises et de marais, et notamment d’éperons barrés littoraux ou îliens qui sont aménagés à l’Âge du bronze et du fer.


Cet éperon barré, autrefois appelé « camp de César », aurait influencé le décor de l’irréductible village gaulois en Armorique de la bande dessinée Astérix. De nombreux villages revendiquent cette paternité mais plusieurs Réginéens (Originaire ou habitant de la commune d’Erquy) invoquent un faisceau d’indices en direction d’Erquy: la pointe des trois pierres du cap, à l’origine de nombreux naufrages, ressemble aux trois rochers visibles en première page de chaque album, sous la loupe ; les carrières, non pas de menhirs, mais de grès. Enfant, Albert Uderzo a passé des vacances à Erquy. Lorsqu’il survole le port balnéaire en 1996, le dessinateur confie au avoir « inconsciemment […] choisi le cap d’Erquy ». Mais il est revenu depuis sur cet aveu.

  • L’Anse de Port Blanc

Au niveau de l’anse de Port-blanc, le corps de garde, le four à boulets et l’abri du canot de sauvetage sont des témoins de l’histoire locale.

L’abri du canot de sauvetage, équipé d’une longue cale, est construit en 1935 pour la Société centrale de sauvetage des naufragés. L’abri est désaffecté depuis 1966. La déshérence du bâtiment régulièrement “squatté” participe de sa dégradation.

  • Le Cap d’Erquy

  • Les Chatelets

  • La plage de Lourtuais

  • La roche au Guen

  • La plage du Portuais

  • La plage du Guen

  • L’îlot Saint-Michel

  • La plage des Montiers

  • La pointe du Champ du Port

  • L’estuaire de l’Islet (Côté Ouest)

Laisser un commentaire

Fermer le menu
error: Foffields © 2016 - 2020 Tous droits réservés