Étables-sur-mer
  • Post category:Etape

Étables sur Mer

Étables-sur-Mer s’appelait autrefois Étables-les-Grottes, en référence aux diverses grottes que l’on peut trouver dans le granit en bord de mer. Le nom est devenu Etables-sur-Mer par décret du 14 mai 1949.

  • Plage des Godelins

Ce sont des agriculteurs, devenus un peu marins, qui avaient jusqu’alors assuré cette existence paisible. La légende voulait que la demeure des korriganes se situe le long de ses côtes. Truffées de grottes ou de simples anfractuosités, presque toutes éboulées aujourd’hui, elles abritaient les fées hantant les grèves et les falaises.

  • La pointe du Vau Burel

Au bout de la plage des Godelins, la pointe du Vau Burel, la plage du Petit Carhuel. 

Le point culminant d’Etables-sur-Mer est ici, à la Pointe de Gouya. La chapelle Notre-Dame de Bonne Espérance domine une falaise qui plonge ensuite vers la plage du Moulin

 

  • La chapelle de Bonne Espérance

Une terrible épidémie de choléra sévissait à Etables sur Mer. Pour qu’elle cesse, un vœu fut fait : chasser cette épidémie et une chapelle serait érigée à la pointe de Goya.
Cette épidémie vaincue, la famille Kersaint Gilly donna un terrain et tous les établais virent chaque soir, après le travail, participer à l’édification de la chapelle.
Elle fut inaugurée le 14 novembre 1852.

Cette chapelle fut un lieu de pèlerinage pour les Terre-Neuvas et les pêcheurs qui allaient en Islande. Elle renferme de nombreux ex-votos. Située en haut d’une falaise, les femmes des pêcheurs y venaient pour attendre le retour des bateaux.

  • La plage du Moulin

La plage du Moulin débouche de la vallée fortement encaissée où coule le ruisseau du Ponto, qui alimentait autrefois le moulin de la Grève.

La plage du Moulin était autrefois un lieu d’extraction de sable par les cultivateurs. Le Syndicat d’initiative insiste régulièrement pour obtenir une “réglementation plus rigoureuse de l’enlèvement des sables”. Les voitures à cheval stationnent régulièrement sur les plages, ce qui aboutit en 1931 à l’organisation d’une police des plages.

Le sable était utilisé pour réparer les bâtiments agricoles ainsi que la maison d’habitation. Les maçonneries obtenues restaient souvent humides à cause du sel. Un tombereau de sable était souvent déversé dans la cour de la ferme, il servait au jeu des enfants.

Laisser un commentaire